Voyage au Japon J8

Et voilà, c’est notre dernier jour dans ce merveilleux pays. Comme c’est une journée libre, nous souhaitons vraiment en profiter.
Notre guide s’est gentiment proposé d’organiser en bonus une journée de visites guidées supplémentaire. Malheureusement, cela ne colle pas avec nos plans et surtout le départ est prévu de l’hotel vers 9h30/10h ce qui coupe déjà beaucoup la matinée sachant que nous devons être rentrés à l’hôtel pour 16h afin de partir pour l’aéroport.
Nous nous levons donc tôt et partons de l’hôtel à 8h. Il semble que nous soyons les seuls à avoir choisi de ne pas partir avec le guide.

Nous allons à la gare et trouvons un guichet parlant à peu près anglais afin de nous expliquer le fonctionnement des lignes de trains dans Tokyo. Nous souhaitons retourner dans un quartier que nous avons traversé sans s’arrêter, celui de Shibuya. Coup de chance c’est une ligne directe qui y va et tout est bien indiqué. Nous prenons quand même un pass pour la journée afin de pouvoir le ramener en souvenir (les tickets sont automatiquement récupérés par les machines en sortie).
Le trajet se fait sans soucis, les directions sont bien indiquées, le train à l’heure et il n’y a pas encore trop de monde.

Nous avons choisi ce quartier pour plusieurs raisons: c’est un quartier animé, orienté mode et on y trouve le fameux carrefour Hachiko ou Shibuya Crossing. C’est d’ailleurs par ce dernier que nous commencerons.
De ce que nous avons lu, le meilleur moyen de l’observer est du 1er étage du Starbucks qui se trouve face à ce carrefour. Comme il est tôt nous arrivons à trouver une place sans soucis.
Ce Carrefour est particulier de par l’organisation de la circulation et des passages piétons dans tous les sens: lorsque c’est aux piétons de passer, toute la circulation est arrêtée et on peut traverser par les larges passages piétons faisant le tour du carrefour mais aussi par un 5ème passage en diagonale.
Le carrefour est situé au pied de la gare de Shibuya, il y a donc beaucoup de passage. Le reste du carrefour est encerclé par des immeubles tous affublés d’énormes écrans publicitaires. Ce passage piéton est très réputé et on peut l’apercevoir dans de nombreux films comme Lost in Translation, Fast and Furious: Tokyo Drift , Resident Evil….
Nous prenons un bon café et en profitons donc pour étudier le ballet des piétons au milieu de cette immensité.

Mais bon nous ne sommes pas venus que pour ça et reprenons nos affaires pour faire un tour dans le quartier. Sur l’artère principale, il y a effectivement plein de magasins de vêtements et des grandes galeries. Si on s’éloigne un peu, on tombe sur des rues plus animées entre restaurants, bars à chats, salons de massage dont l’enseigne est assez équivoque, love hôtels et pachinkos. Nous tombons d’ailleurs au détour d’une rue sur un grand Pachinko qui en plus des jeux d’argent à de nombreux étages dédiés aux jeux vidéos en tout genre. Comme nous n’avons pas encore visité les salles de jeux c’est le moment. Nous nous pressons d’aller voir et tombons sur un groupe de jeunes filles jouant à un jeu de tam-tam comme si elles avaient fait ça toute leur vie. Nous nous essayons à quelques jeux malheureusement sans réussite.

Nous continuons notre ballade tranquillement. Sur les coups de midi, nous n’avons pas spécialement faim et finalement laissons tomber l’idée d’aller au restaurant. Nous achetons plein de boissons dans les distributeurs à coté de nous et nous commençons à nous poser dans un coin. Soudain, un homme nous tend un petit guide et nous explique dans un anglais approximatif que c’est le Shibuya Kagoshima Ohara Festival.
C’est une parade qui à lieu sur les 2 rues principales autour du carrefour. Comme nous avons une bonne place, en bord de route nous decidons d’attendre afin de voir ce qu’il en est. Petit à petit la rue est interdite à la circulation et des groupes viennent se mettre en position au milieu. Il y a de nombreux groupes, tous avec des costumes différents. En 2014, il y avait 63 troupes et environs 2200 danseurs. Ils dansent sur les mêmes chansons tout l’après-midi et spécialement sur le Shibuya Ondo. Au niveau du carrefour, où se rejoignent les 2 routes il y a un espace animé par des groupes de gymnastes et danseurs.
Les groupes sont répartis tout au long des 2 rues dans les 2 sens créant de ce fait une boucle. Chaque groupe a son porte drapeau ainsi que ces accompagnateurs chargés d’animer le déplacement dans les rues en incitant les gens à danser, chanter, en offrant des origamis…
Nous passons finalement tout l’après-midi à admirer les danses et les différents costumes, c’est vraiment très prenant et nous ne voyons pas le temps passer. Toutes ces couleurs, tous ces gens en mouvements, on sent réellement l’ambiance de ce quartier.
Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin et il est temps de rentrer à l’hôtel.
Une fois sur place nous avons juste le temps de nous désaltérer et de poster nos dernières cartes postales en catastrophe avant de prendre le bus pour l’aéroport.
Le retour se passe presque sans soucis (Presque car j’ai réussi à perdre mon billet sous le comptoir d’une boutique 5 minutes avant l’embarquement).

Nous revenons avec plein de souvenirs, de belles photos et surtout une envie, revenir, maintenant que nous savons comment cela fonctionne et qu’il est possible de se débrouiller seul sans parler la langue.
En tout cas ce fut une expérience extraordinaire et si vous cherchez un beau pays à visiter vous pouvez y aller les yeux fermés tellement leur culture est riche et les paysages sensationnels.

Pour les photos c’est encore et toujours en dessous 🙂

DSC_0054
« 1 de 68 »