Back in B’Lakes

12 ans !!!! C’est le temps qu’il m’a fallu pour revenir au Lake District.

J’ai découvert cet endroit lors d’un mariage en 2006 et je suis tombé sous le charme de cet endroit. En fin de séjour, je me suis dit qu’un jour de reviendrais.
Et bien c’est fait.
Ce n’était pas la destination souhaitée au départ mais la météo et le budget ont fait que nous avons changé nos plans et donc recherché un autre lieu.
C’est là que j’ai eu l’idée de proposer à Mme de revenir dans ce lieu magique.
Sans hésitation nous avons donc pris un cottage (Habitation typique de cet endroit) dans la même bourgade qu’à l’époque (l’ancien cottage n’était pas disponible).

Nous partons donc depuis Manchester vers le nord de l’Angleterre dans la région des lacs, appelé plus communément le “Lake District”.
C’est donc parti pour la deuxième partie de notre voyage (Voir article sur Manchester).
Direction Elterwater à 2 heures de route au nord de Manchester.
Au bout d’1h10 d’autoroute, le décor change et on se retrouve au milieu de collines verdoyantes et l’autoroute laisse place à des petites routes de campagne, tortueuses et bordées d’un muret en pierre.
Pas de doute, on est dans la bonne direction.

Apres quelques frayeurs dans certains tournants et une voiture avec 0 reprise donc très adaptée à ce genre de routes, nous arrivons enfin.
Et là les premiers souvenirs resurgissent. Cette petite commune, qui semblait figée dans le temps il y a 12 ans, n’a pas changée.
Le Pub, élément principal de tout village est encore là, le terrain de Green Bowling aussi et les moutons sont toujours aussi présents dans tous les champs.

Nous trouvons le cottage, à 20 mètres du Pub, faisons vite un tour de la maison avant de partir aux courses.
Le cottage est tout simple. Il est composé et 3 maisons mitoyennes. La nôtre est la dernière, la plus loin de la route avec vue sur la rivière. On sera donc tranquille.
Celui-ci est composé d’un grand salon, d’une cuisine équipé et d’un coin repas au rez-de-chaussée ainsi que de 2 chambres et d’une salle de bain à l’étage ce qui est parfait pour 2 personnes. Le tout est décoré avec soin et tout est fait pour se sentir chez soi (TV, DVD, Wifi, cartes de la région…).

Une fois la visite faites, nous repartons en voiture direction Ambleside afin de faire quelques courses. Nous optons très vite pour la nourriture locale et repartons avec Pies, Scorched Eggs, bacon, Saucisse, Beans, Cheddar et un bon stock de bières.

Une fois de retour au cottage, comme il reste du temps avant la tombée de la nuit, nous partons pour une petite marche par le sentier le long de la rivière jusqu’au lac Elterwater.

 

Là non plus, hormis le début du chemin qui a été aménagé, tout est comme dans nos souvenirs.
Nous avons même droit à un cygne au même endroit ou j’en avais pris un en photo la première fois. En tout ça c’est vraiment reposant et c’est ce dont nous avions besoin. Nous rentrons tranquillement au cottage afin de prendre une bière et de préparer la journée du lendemain.

 

C’est parti pour notre 1ere journée. Après un petit déjeuné typique nous prenons la route pour la mer et plus précisément pour “Bootle”. Pas de chance pour nous, le temps est exécrable.
Nous commençons notre périple sur ces petites routes de campagne et surtout sous une tempête de neige.
En se rapprochant de la cote, il ne neige plus mais il persiste un petit crachin et surtout énormément de vent. Celui-ci est tellement fort que notre courte promenade sur la plage relève du parcours du combattant tellement nous devons lutter pour avancer. Face à celui-ci, nous capitulons et partons vers le nord en direction de Muncaster Castle.

Le château n’est pas visible de la route. Afin de s’y rendre il faut traverser une bonne partie du domaine par les jardins.
Même sous la pluie, celui-ci est somptueux et très coloré grâce aux nombreuses plantes et arbres qui le composent, spécialement les immenses rhododendrons rouges.
Une fois le jardin traversé, nous arrivons d’abord au niveau des dépendances du château qui ont été reconverties en un pub et surtout un centre dédié aux hiboux et aux chouettes. Coup de chance pour nous, nous arrivons pile pour le début du spectacle où nous allons pouvoir admirer leurs plus beaux spécimens. Malgré la pluie le spectacle est captivant de par la beauté de ces oiseaux. Une fois l’animation finie, nous partons enfin (et toujours sous la pluie) vers le château.

Celui-ci a été construit sur les restes de fondations romaines Il appartient à la famille Pennington depuis plus de 800 ans et de nombreuses légendes circulent autours de celui-ci. Il fait d’ailleurs partie du top 10 des bâtiments hantés en Angleterre. Entre histoire de fantômes et de meurtres nous partons donc à la visite de ce château.
Si l’extérieur est assez impressionnant, l’intérieur est plus fouillis. Nous n’avons malheureusement pas le droit de prendre de photo et profitons donc de la visite grâce à l’audio guide.

Si le hall d’accueil, la salle à manger et la bibliothèque sont assez spacieuses, l’étage est quant à lui réservé aux chambres qui sont assez petites et démunies. Coté décoration, pas de guideline mais plutôt un mélange des genres et des époques au grès des envies des propriétaires. Malgré tout la visite est plaisante grâce à l’audio guide qui nous raconte l’histoire du domaine et de ces habitants mais nous conte aussi les drames et faits étranges entourant celui-ci.
Au moins nous aurons pu nous sécher et réchauffer devant l’immense cheminée du hall principal.
Actuellement, en plus des visites, ce domaine est ouvert à la location pour des mariages, réunions de famille…

Le temps ne s’améliorant pas et n’ayant toujours pas mangé, nous repartons en direction du cottage mais décidons au dernier moment de s’arrêter à Coniston histoire de faire quelque achat et grignoter quelque chose.
Coniston est célèbre pour son Musée racontant l’histoire de la ville, des roches extraites des mines ayant servi à sa construction, au Bluebird Wing (l’hydroglisseur qui a mis fin à la tentative de record du monde de vitesse sur l’eau de Donald Campbell en 1967 sur le lac de Coniston) en passant par les archive de John Ruskin écrivain, poète, et peintre anglais.
Le village est posé au pied du “Old Man of Coniston”, montage très populaire auprès des randonneurs dont nous pouvons voir la cime enneigée.
Après une petite balade dans le village nous stoppons au “Yewdale inn” afin de prendre un vrai “Fish & Chips” (pas celui qui baigne dans l’huile et qui n’a pas de goût) et une bière avant de repartir au cottage.

Après ce 1er jour peu fructueux à cause du mauvais temps, la météo nous annonce encore beaucoup de pluie pour cette nouvelle journée. Nous décidons donc de rester dans le coin et de choisir une destination accessible à pied. Ayant repéré des coins sympathiques pas trop loin, nous partons à pied par la montagne en direction de “Little Langdale”. Il ne pleut pas mais l’atmosphère est humide et il y a beaucoup de brume ce qui donne un aspect mystérieux au paysage. Après 5km, nous arrivons au 1er point d’intérêt, le “Slater Bridge”. C’est un pont en ardoise datant du XVIeme emprunté à l’époque par les chevaliers pour traverser cette région. Il enjambe la rivière “Brathay” en 2 fois grâce à un rocher central permettant de couper le passage en deux. De loin, il semble fragile mais de près, les immenses plaques d’ardoise n’ont pas vieillies et sont bien solidess. En plus de servir de point d’accès à la région, ce pont annonce aussi la présence à proximité de nombreuses mines. C’est vers l’une d’entre elles que nous nous dirigeons ensuite.
Un peu à l’écart de la route, mais pas inaccessible pour autant, nous tombons sur une ancienne entrée de mine d’ardoise appelée “Cathedral Quary”. Il existe de nombreuses mines dans la région qui ne sont plus en activité. L’accès n’en est pas interdit mais aucun entretien n’est fait sur ces galeries. Un panneau nous avertit donc que si nous continuons sur ce chemin c’est à nos risques et périls. Evidemment nous n’allions pas reculer. Très vite, nous tombons sur l’entrée principale, un long tunnel d’une 50aines de mètres débouchant sur le point d’intérêt de cette mine, 2 puits de lumière éclairant le pilier de soutènement du toit d’une vaste salle (d’où le non de cathédrale). Un tunnel est visible de l’autre côté de cette salle. Pour y accéder il faut passer par un petit chemin entre le pilier central car l’autre côté de celui-ci est remplis d’éboulis et une immense flaque d’eau qui se révèle en fait être un premier tunnel est complètement submergé et donc très profond.

Une fois de l’autre côté nous traversons un tout petit tunnel pour nous retrouver en extérieur mais toujours dans la mine. D’ici nous pouvons voir que les puits de lumières sont accessibles et qu’on peut “visiter” ce niveau supérieur. Nous ressortons donc de la cathédrale afin de commencer l’ascension. Nous prenons un 1er chemin qui nous mènera à ce qui semble un cul de sac du fait d’un éboulement de roches. On peut malgré tout apercevoir l’ouverture derrière. Après quelques minutes d’escalade, nous passons facilement au-dessus de celui-ci et accédons au 1er puits.

La vue sur la cathédrale et le pilier est assez impressionnante mais peu de lumière entre par celui à cause des rochers tombés devant l’entrée. Nous repartons donc à la recherche de l’entrée du puits principal et le niveau supérieur. Pour cela, nous devons nous enfoncer dans la foret et finalement monter assez haut pour tomber sur un escalier taillé dans l’ardoise qui va nous permettre de descendre au niveau supérieure de la mine et d’accéder au puits de lumière principal. La vue est juste sublime que ce soit lors de la descente ou au bord du puits.

Un tunnel permet de traverser la mine et la montagne mais nous n’avons pas de lampe avec nous et ne tentons donc pas la traversée. Un groupe d’alpiniste est en train de se préparer à l’ascension de la paroi de la mine. Nous repartons donc vers la sortie et continuons notre montée jusqu’au sommet. Les rebords sont glissants et remplis de plaques d’ardoise, nous ne pouvons donc approcher du bord mais la vue sur la région reste agréable.
Sur le chemin de la descente nous explorons encore une multitude de petites grottes mais celles-ci présentent moins d’intérêt que la principale. Une autre mine avec un lac intérieur à ciel ouvert se trouve plus loin (Hodge close) mais je ne connaissais pas son existence donc nous ne sommes pas allés la voir. Une autre fois peut-être.
Petite anecdote au passage, c’est l’écrivaine anglaise Beatrix Potter qui achète cette mine en 1923 pour en faire don au National Trust (association pour la conservation et la mise en valeur des monuments et des sites d’intérêt collectif).

Pour continuer notre journée, nous décidons donc de faire le tour du Tarn (lac de montagne) de Little Langdale. Malheureusement nous nous trouvons sur cette partie lorsque que la pluie annoncée décide de tomber. L’ardoise étant assez étanche et le tarn se trouvant au fond d’une vallée nous nous retrouvons très vite les pieds dans l’eau à cause des ruissellements. Nous finissons tant bien que mal le tour du tarn quand la pluie s’arrête.

 

 

Nous faisons donc le retour sous un beau soleil ce qui nous permet de voir le paysage d’une façon complètement différente de ce matin avec la brume.
Ce fut au final une journée très agréable et surprenante car c’est la 1ere fois que nous faisions ce type de visite.

 

 

Troisième journée et le temps ne s’annonce pas terrible non plus. De toute façon nous n’étions pas venus dans le coin pour faire de la bronzette. Journée plus calme nous décidons d’aller voir une distillerie locale tout au nord de la région. Après quelques heures de routes, nous arrivons à “The Lake Distillery”. Malheureusement pour nous c’est les vacances en Angleterre et il y a beaucoup de monde. Les 1eres visites disponibles sont à 16h l’après-midi soit 5 heures d’attente. Nous rebroussons donc chemin mais passons quand même par la boutique où nous pouvons déguster les produits et surtout acheter une bouteille pour ramener à la maison et des miniatures pour les soirées au cottage.
Nous entamons donc notre descente et nous faisons une 1ere halte à Keswick où nous visitons un peu la ville (en essayant de nous rappeler les endroits que nous avions vu la 1ere fois. Puis, partons à pied en direction du Derwent Water, un des plus grands lacs de la région au bord de la ville. Les bords sont bien aménagés et faire le tour est assez agréable. Nous croissons même des mariés venus ici profiter de la vue pour prendre des photos.

 

L’endroit est vraiment calme et reposant malgré le monde qui circule sur les sentiers. Nous avons aussi une belle vue sur la “Derwent Isle”, une des plus grandes îles du lac su laquelle on peut apercevoir une immense demeure datant des années 1700 (il parait que l’endroit comprendrait aussi une chapelle-hangar gothique et un cercle druidique). Le National Trust en devient propriétaire en 1951 mais la maison reste occupée et n’est donc pas visitable.

 

Nous repartons en direction d’Ambleside afin de refaire quelques courses et de prendre un thé (et un scone) dans un salon de thé typique. Cette journée fut assez courte et un peu décevante du fait de ne pas avoir pu faire la visite le matin mais nous en avons quand même bien profité.
Nous profitons de la soirée car nous savons que la journée du lendemain sera plus éprouvante.

C’est parti pour la plus belle journée de la semaine. Le soleil est présent, le sac à dos est prêt, les sandwichs aussi. Le temps de prendre les chaussures de randonnée, une carte de la région et c’est parti.
Pas beaucoup de voiture à faire aujourd’hui car notre destination est toute proche. Direction Rydal à la sortie d’Ambleside. Manque de pot le parking est déjà plein. Nous avançons jusqu’au parking suivant, “White Moss”. De celui-ci nous commençons par 40 minutes de marche pour rejoindre Rydal.
En chemin nous tombons sur un “Wishing Tree”, un arbre décoré avec des pièces. Etant un symbole de chance, nous posons donc la nôtre avant de continuer notre route.

Nous arrivons enfin à Rydal et aussi au pied de notre destination, la chaîne de montagne Helvellyn. Le décor que nous voyons en arrivant est rien qu’à lui déjà somptueux.

Nous entamons donc la monté afin de gravir “Heron Pike” (612 mètres d’altitude) et enfin le “Great Rigg” (766 Mètres).
L’ascension jusqu’à “Nab Scar” est la partie la plus difficile. Le sentier bien qu’aménagé est abrupt. Une fois sur le plateau le reste de la montée est relativement aisée.
Autant nous avons bien eu chaud sur la partie montée (t-shirt), nous étions contant d’avoir les manteaux et bonnet au sommet car même sous le soleil, la neige ça reste froid.
Le trajet jusqu’à “Great Rigg” se fait tranquillement, ce qui est un très gros avantage car cela va nous permettre tout au long de la randonnée d’admirer le paysage. Et je dois vous dire qu’on n’est pas déçu. Entre les cimes enneigées d’un côté, et les lacs et la verdure de l’autre, la vue est à couper le souffle. Nous mangeons au sommet du “Great Rigg” et grâce à la carte topographique décidons d’un autre chemin pour le retour.

 

Je retrouve sur le début du retour mon gant perdu à l’aller. Puis nous bifurquons en direction de l'”Alcock Tarn”. Au fur et à mesure de la descente, le décor se fait de plus en plus vert, et ce petit lac de montagne ajoute une petite note de fraîcheur sur le trajet. Après une petite pause nous reprenons le sentier pour redescendre sur “White Moss” et reprendre la voiture.
Quelle journée!!!! Nous nous rappellerons un moment de cette vue magnifique.

Petite anecdote, sur le retour nous n’avons pas pu payer le parking car les terminaux bancaires ne fonctionnaient plus. Le bon côté c’est que tout es contrôlé par caméra (pour la durée du stationnement) et nous avons jusqu’au 48 pour payer en ligne ce que nous

ferons sans soucis du cottage.
Il est maintenant temps de nous reposer de notre journée.

Dernier jour sur place, et journée repos. Nous faisons une petite balade autour d’Elterwater et de Chaptel Stile (où nous découvrons une petite épicerie de campagne très sympathique).
Nous préparons un peu nos affaires et commençons à nettoyer un peu le cottage avant le départ du lendemain.
Nous profitons de la soirée pour aller manger une dernière fois au pub et boire des pintes de bière.

C’est finalement le jour du départ. Comme nous avons du temps entre la remise des clés et l’avion à Manchester nous décidons de faire une halte à Blackpool sur le trajet.
Très prisée des touristes, cette station balnéaire est une énorme attraction. Entre ses casinos, l’immense parc d’attraction, ses manèges et ses 3 Piers (Jetées s’étendant sur 300/500 mètres au-dessus de la plage sur d’énormes pontons), cette ville est vraiment orientée pour la distraction.

 

 

Nous choisissons la jetée nord, construite au début des années 1860 avec ses boutiques, snacks et manèges (dont un sublime carrousel).
Nous en profitons pour manger un dernier Fish & Chips qui, contrairement à celui de Coniston, est le vrai plat à touriste bien gras!!!!
Nous repartons après notre halte afin de prendre notre avion et rentrer en France.

 

Nous sommes vraiment ravis d’être revenus au “Lake District” après toutes ces années entre découverte de la région et retrouvaille avec nos souvenirs. Si vous aimez la tranquillité, la randonnée et les beaux paysages, n’hésitez pas à vous aventurer dans ce paradis perdus. C’est vraiment enchanteur et dépaysant.

Pour les photos c’est plus bas.

Liens
Good Life Lake District Cottages – https://www.goodlifelakedistrictcottages.co.uk/
Lake District – http://www.lakedistrict.gov.uk/
Elterwater – https://www.visitcumbria.com/amb/elterwater/
Ambleside – https://www.visitcumbria.com/amb/ambleside/

Photos

« 1 de 259 »