Tremplin Paris Saclay

Et oui, encore un concert. Je dois dire qu’en cette fin d’année, l’activité musicale ne manque pas.
Cette fois ce n’est pas 1 concert que je vous propose mais 4 concerts, rien que ça.

Ces temps-ci, la Communauté Paris Saclay est régulièrement dans les feux de l’actualité de par son engagement dans la vie locale et ses grand projets (Exposition Universelle de 2025, Réaménagement des Parcs d’activités…).
Dans le but de promouvoir ses communes et au passage les groupes “issus du territoire”, la Communauté Paris Saclay organise donc son 1er Tremplin de Musiques actuelles.
Réparties sur 3 dates et 3 salles, 12 formations de style et d’orientations musicales différentes vont participer à ce concours. A l’issue de ces concerts 3 groupes seront sélectionnés par le jury et recevront un accompagnement artistique pour la grande finale prévu début 2018.

Je n’ai malheureusement pas pu découvrir les groupes des premières date n’ayant eu l’information de ce festival que tardivement. C’est à la 3eme date que j’ai pu assister.

Et pour cela direction Saulx-Les-Chartreux, commune de Essonne tirant en parti son nom de l’Ordre des Chartreux qui s’y est implanté entre le 12eme et le 18eme siècle.
Bien qu’il fasse très froid en ce Vendredi 8 décembre et que les routes commencent à geler, l’appel de la musique est plus fort que tout.

Le rendez-vous est donné à 21h à Animakt. Animakt, c’est plus qu’une salle. Cette association se veut “lieu de fabrique pour les arts de la rue, de la piste et d’ailleurs”. Elle soutient depuis 1999 la création artistique dans de nombreux domaines. C’est un des acteurs majeurs dans la région pour la découverte et l’accompagnement des talents régionaux.

Arrivé sur place, les drapeaux avec le logo de la région nous confirment que nous sommes bien au bon endroit.
La salle est simple, une scène où vont se succéder les différents groupes, de vieux fauteuils de cinéma sur les côtés. Tout semble parfait pour l’organisation de concert intimiste et convivial, où les artistes sont proches (dans tous les sens du terme) du public.

La programmation de la soirée est la suivante:
-Zeska (Néo-acoustique, Palaiseau)
-Fried Squid (Pop-folk Country, Linas)
-Blue Mountains (Folk-Bluegrass, Villebon sur Yvette)
-Doppler (Pop-rock, Nozay)

Si vous me suivez depuis longtemps vous devez savoir que je connais déjà 3 de groupes présents ce soir Zeska, Doppler et Fried Squid (grâce à qui j’ai eu connaissance de cet événement) mais je les avais découvert et adoré lors du festival Elfondurock et c’était un plaisir de pouvoir les revoir sur scène.

Zeska:

1er trio de la soirée.
Musicalement ensorcelant, on ressent racines jazzy, intensifiées par un piano dont la mélodie semble occuper le moindre espace de la salle et le rythme de la batterie.
Là-dessus vient se poser parfaitement la voie d’Ophélie, suave ou puissante, selon les chansons.
Les rythmes se suivent, se mélangent. C’est un agréable voyage musical.

 

 

Fried Squid:

Je ne les présente plus si ? Donc d’accord mais c’est bien par ce que vous insistez.
Elles sont 3, 1 ukulélé et 2 guitares, mais on a l’impression d’être devant un groupe immense tellement elles dégagent de l’énergie.
Fried Squid c’est à mon sens plus qu’un groupe, c’est une famille. C’est la 3eme fois que je les vois sur scène et c’est toujours, la même sensation qui m’envahie.
Comme à leur habitude, elles arrivent, souriantes, pleines de fraîcheurs, complices et ça fait plaisir à voir.
Elles vont enchaîner les titres entre reprises et créations. C’est pop, c’est folk et entraînant et toujours aussi plaisant à écouter.
Suite à leur dernier concert, j’ai toujours la même mention spéciale à “Ma Méditerranée” qui est sublime.

Blue Mountains :

La découverte de la soirée. Il est rare de tomber sur de la Country ou du Bluegrass en festival, surtout dédié aux Musique actuelles, le style étant bien particulier et l’exercice périlleux.
Blue Mountains s’y est essayé et c’est pour moi une réussite.
Bien que jeune (créé en 2015), le groupe a su imposer son style et faire voyager le public dans les grandes plaines de l’ouest dès les 1eres notes de banjo.
La voix grave du chanteur se superpose très vite à la mélodie et on est conquis. Ça aurait pu s’arrêter là mais d’un seul coup la voix fine et puissante d’Ana, la chanteuse/bassiste du groupe est venue s’ajouter à l’ensemble et nous emporter encore plus loin.
On trouve un équilibre vocal parfait entre les 2. On pourrait dans un autre style, rapprocher cet équilibre à celui de Mathias Malzieu (Dionysos) quand il chante en duo avec Babet.
Une bien belle surprise et j’espère les revoir très vite sur scène.

 

Doppler:

2eme fois que je croise ce groupe et je dois dire que c’est toujours aussi plaisant à écouter. Et quelle plaisir de voir l’évolution de celui-ci au fil du temps.
Musicalement, Doppler reste Doppler, mais scéniquement on sent qu’ils ont pris de l’assurance. La voix de Léa nous plonge rapidement dans leur univers puissant, mélancolique et envoûtant. C’est une bonne dose de son Pop-Rock pour finir cette belle soirée.
On aurait pu rester là encore des heures à les écouter.

 

 

 

Au final, une superbe soirée musicale et une très belle initiative de la Communauté Paris Saclay avec une programmation de choix.
Il va être difficile à l’organisation de départager tous ces groupes tellement le niveau est élevé.
Il ne reste plus qu’à attendre de connaitre les 3 finalistes en espérant pouvoir aller les voir lors de la finale.

Liens:

http://www.paris-saclay.com/accueil-3.html
http://www.animakt.fr

https://fr-fr.facebook.com/zeskamusic/
https://www.facebook.com/FriedSquidOfficial/
https://www.facebook.com/bmomusic/
https://fr-fr.facebook.com/doppler91/

Pour les photos, c’est ici!!!

Author: PicasaAperture: 5Camera: NIKON D90Iso: 1600
« 1 de 125 »