Paris Games Week 2016

Enfin !!!
Cela fait un moment que je dois finir cet article mais ces derniers temps je n’avais pas de temps pour moi. Mais c’est maintenant réparé alors bonne lecture à tous.

J’avais boudé ce salon l’année dernière, mais ayant du temps libre cette année j’ai décidé de profiter de ma journée pour aller voir les nouveautés en termes de jeux vidéo.
Bien organisée, l’accès au salon est très rapide. il est tout le matin et il n’y a encore pas trop de monde. L’idéal pour parcourir le salon en toute tranquillité.

DSC_0017Je commence par le hall 3, plutôt orienté constructeurs (Hp, MSI..) et surtout dédié à l’Esport, la valeur montante des jeux vidéo depuis plusieurs années maintenant. On retrouve donc sans surprise la scène de l’esl (une des plus grandes plateformes de jeu en ligne) et surtout les scènes de l’ESWC (Esports World Convention) sur lesquelles vont se dérouler les différents tournois lors de la Paris Games Week.
Il est tôt, les tournois n’ont pas encore commencés mais de toute façon je ne comptais pas passer trop de temps sur cette section préférant aller voir les nouveautés. On remarque quand même que l’immersion du joueur dans le jeu est au centre des préoccupations des constructeurs qui proposent d’essayer des simulateurs et tous autres casques virtuels. Coté Esport, on ressent toujours la suprématie “League Of Legend” mais les FPS commence à revenir sur la scène grâce en autre à Battlefield 1 et Overwatch.

DSC_0042Je m’oriente donc très vite vers le hall 2. Le hall 2 c’est avant tout la Paris Games Week Junior, mais en regardant de plus près, on s’aperçoit vite que c’est aussi le hall du rétrogaming et du jeu “Made in France”.
Malgré son nom de “Junior” ce hall est quand même intéressant et propose des titres attirants facilement les adultes comme le jeu de combat “One Piece – Burning Blood”. J’ai pu recroiser les Tortues Ninjas exposées précédemment lors de la comic-con sur le stand “NickelOdeon”, et une jolie robe “Super Mario” qui montre bien l’engouement des français pour le jeu vidéo.
On pouvait découvrir aussi une expo sur le jeu Dishonored 2 de Bethesda (Jeu d’aventure pour on incarne le rôle d’assassin surnaturel).
Comme évoqué précédemment, il y avait beaucoup de stand rétro avec de vielles consoles, des bornes arcades et des bonnes parties de Bonberman. Rien n’est laissé au hazard et permet aux plus nostalgique d’entre nous de se replonger le temps d’une partie dans les divers titres qui ont marqués l’histoire du jeu vidéo et de faire découvrir aux plus jeunes l’évolution des plateformes.
Le hall 2 c’est aussi occasion de découvrir les jeux “Made in France”. Cette partie du hall regroupe de nombreux éditeurs français présents pour montrer leur jeu vidéo qui souvent rivalise largement avec des grosses productions. On remarquera d’ailleur cette année l’excelent “BattleCrew Space Pirates”, un jeu de tir multijoueur qui nous fait oublier le mode FPS pour un jeu en 2D d’une qualité graphique irréprochable, et Deadcells un jeu d’aventure dans le style de Castlevania dans lequel la réflexion aura une grande part dans l’avancée du jeu. Il ne suffira pas de foncer sur les ennemis.

DSC_0115Il est temps maintenant d’entrer dans le cœur du salon. Le pavillon 1. Exit les petits éditeurs, les stands indépendants et place aux maîtres du jeu. On retrouve dons Sony, EA, XBox, Sega, Square Enix, Ubisoft….
La grande surprise est de ne pas voir de stand Nintendo, surtout que l’annonce de la nouvelle console vient juste d’arriver et suscite énormément l’intérêt du public.
Coté jeu, à mon grand bonheur, le FPS est de retour et avec les plus grands titres qui ont fait la joie des amateurs de ce genre.
On retrouve donc Battlefiled 1 avec un énorme stand permettant aux visiteurs de s’affronter en 30 contre 30, mais aussi les stands de Call of Dutty, Sniper Elite 4, Sniper Ghost Warrior, Rainbow Six Siege et l’incontournable du moment (voire la bonne surprise de l’année) Overwatch avec son gameplay en équipe exceptionnel.
D’ailleurs si comme moi vous êtes fan de FPS n’hésitez pas à m’ajouter sous Battlefield avec mon Battletag “Miaousland” qui je trouve est la bonne surprise de l’année.

Il faut aussi noter le soin porté par Square Enix pour la présentation du nouveau Fianl Fantasy et aussi le splendide décor du jeu Little Nightmares, sombre et fantasque.

Coté ambiance, pas de soucis. Comme à chaque édition la palme revient au stand “Just Dance” pour la version 2017 de cette licence qui attire à chaque fois de nombreux danseurs en herbes et même des chevronnées pour se déhancher sous les décibels et les hits d’aujourd’hui. Je donne aussi une petite palme au stand ‘The Voice” sur lequel les animateurs ont tout donné pour faire chanter les visiteurs.

Coté cosplay, il est tôt et on est en semaine. Il n’y a donc pas beaucoup de cosplayeurs présent par rapport à ce que j’ai pu voir pendant le weekend (surtout avec le record du monde de cosplay de Lara Croft). Malgré tout, tous ceux croisés avaient des cosplay impeccables et étaient tous très sympathiques. Donc merci à eux pour s’être laissé prendre en photo.

Je reste donc toujours un peu sur ma faim avec ce salon. A part passer sa/ses journée(s) à attendre, il est assez difficile et long de pouvoir tester les nouveautés. Pour ma part je préfère voire plus de choses et préfère parcourir tout le salon et les stands mais ça limite l’intérêt principal de ce salon qui est de montrer les nouveau jeux.
Par contre j’ai apprécié des voir que certains stands avec de grandes licences étaient ouverts visuellement ce qui permettaient d’apercevoir un peu du jeu et de profiter de l’ambiance.
Ça change des boites publicitaires géantes qui entouraient les stands les années précédentes et masquaient le jeu aux visiteurs.

Je reviendrais surement car j’apprécie toujours autant faire des salons, partir à la découverte et l’ambiance de celui-ci est agréable, mais je dois avouer que celui-ci ne fait pas forcément partie de mes priorités.

Pour les photos c’est ici !!

DSC_0001
« 1 de 118 »