New York – J2

“Dès l’aérogare, j’ai changé d’époque. Come on ça démarre Sur les starting blocks” fredonnait Claude Nougaro en 1987.

C’est donc d’un air joyeux et déterminé que nous commençons notre 2eme journée d’exploration.
Nous partons donc de bon matin pour traverser Manhattan sur toute sa largeur (4km) en direction du Pier 78 et du point de départ des Water Taxis.
Là nous prenons un “All Day Access Pass” qui nous permettra de descendre et de monter autant de fois que nous le souhaitons dans la journée sur un des bateaux de la compagnie et ce à n’importe quel point d’arrêt de celui-ci.

L’avantage de cette solution est la rapidité de déplacement, un accès direct à des points stratégiques de la ville et surtout un point de vue différent de celle-ci du fait du trajet sur l’eau.



Direction notre 1er arrêt, “Battery Park” au sud de Manhattan.
Parc chargé d’histoire, il est au pied de “Wall Street” et du “One World Trade Center” et comporte de nombreux mémoriaux (11 Septembre, Victimes du Sida…) et aussi le “Castle Clinton” un fort datant de 1802 utilisé au début pour l’accueil des migrants, puis transformé en aquarium avant de servir maintenant de centre d’accueil des visiteurs pour l’accès à la statue de la liberté.


Vous vous doutez donc maintenant de notre 1ere visite de la journée. Tickets en mains (et après des contrôles de sécurité digne des douanes de l’aéroport) nous prenons de nouveau un bateau mais cette fois pour approcher cette grande dame qui est quand même un peu française dans notre cœur. Elle se tient là, majestueuse, flambeau d’une main et la déclaration de l’indépendance de l’autre. Il faut reconnaître qu’elle est quand même plus grande que celle de Paris sans pour autant donner une impression de gigantisme (47m de hauteur par rapport à la Tour Eiffel qui elle fait 300m).

Nous n’avions pas de tickets pour la couronne (qu’il faut prendre à l’avance car l’accès est limité) ni pour la base. Nous nous contentons de la promenade. Nous avons d’ailleurs été déçu de l’audioguide qui semblait plus être destiné à des enfants qu’a des touristes adultes (Des phrases orientées pour les enfants “Si tu as d’autres questions demande à la personne t’accompagnant”, des explications très simplifiées…). Nous repartons pour la suite de la visite car celle-ci se passe en 2 étapes et reprenons le ferry pour “Ellis Island”

Avant d’avoir le rôle qu’on lui connait de centre d’accueil pour les immigrés, “Ellis Island” (nommé à l’époque “Fort Gibson”) était une base militaire servant à la défense de New York (notamment contre la flotte britannique).

Nommée “Ellis Island” en hommage à son propriétaire, surnommée “Oyster Island” de par les bancs d’huîtres présents sur ces rives et « The Island of Tears” par rapport aux larmes versées par les immigrés refusés, elle prit ses fonction de centre d’accueil en 1892 et à accueillis plus de 12 millions d’immigrés jusqu’à sa fermeture en 1954.


Elle est depuis reconvertie en Musée de l’immigration.
Le musée en lui-même est assez intéressant et explique bien les mécanismes d’immigration de l’époque et tout ce par quoi passaient les visiteurs avant d’être acceptés ou refusés. La salle du registre est impressionnante de par son volume mais a été vidé de quasiment toute son histoire. Je vous recommande pour cela de monter à l’étage premièrement pour avoir une belle vue sur celle-ci et surtout pour voir les photos d’époque et voir vraiment comment s’organisait l’arrivée et l’attente pour avoir le fameux sésame et entrer à New-York.

De retour à “Battery Park”, le temps qui était jusque-là couvert tourne à l’orage. Nous nous réfugions au centre commercial du World Trade Center afin de faire une pause et sécher (ainsi que quelques boutiques) puis nous reprenons notre chemin. Il y a beaucoup de chose à voir dans ce quartier mais sachant que nous reviendrons, nous choisissons la version cinéphile et déambulons dans les rues du vieux New-York, utilisées régulièrement pour les tournages de films. C’est d’ailleurs un peu plus loin, au croisement de Moore Street et de Varick Street que nous tombons sur notre prochaine destination.

Si je vous dis “If there’s something strange in your neighborhood. Who you gonna call?” ? Bien évidement la réponse est “Ghostbusters”.
Je ne pouvais pas venir sans passer voir cette caserner de pompier mythique de NY utilisée dans ce chef d’oeuvre du cinéma et qui a voir l’attroupement à toujours autant de succès.

Une fois ce petit détour fait, nous redescendons en direction de “Battery Park” afin de reprendre le Water Taxi (en patientant avec une bonne bière locale dans le parc en attendant son arrivée.
De là nous partons en direction de notre dernière visite de la journée, “Brooklyn Bridge”. Le bateau nous dépose à son pied, nous n’avons donc pas de mal à le trouver.



Très prisé pour sa traversée à pied (celui-ci relie Manhattan à Brooklyn sur une distance de 1825m), celui-ci est assez impressionnant ! Nous décidons d’aller l’observer depuis “Empire Fulton Ferry Park” afin d’avoir le pont de Brooklyn à notre gauche, le “Manhattan Bridge” à notre droite et le manège “Jane’s Carousel” face à nous (Un authentique manège datant de 1922 maintenant protégé par un cube de verre afin de pouvoir en profiter toute l’année).

L’après-midi arrive malheureusement à sa fin. Il est temps pour nous de reprendre le Water Taxi afin de revenir à notre point de départ. Sur le chemin du retour, celui en profite pour longer “Governors Island”, une ancienne base de l’armée américaine et refait un passage près de la statue de la Liberté avant de remonter l’Hudson jusqu’au Pier 78.

A peine rentrés et changés, nous repartons pour le MOMA (The Museum Of Modern Art) car en ce moment c’est les “UNIQLO Free Friday Night ticket” et l’entrée au musée est gratuite les vendredis soir. Autant en profiter. Là nous en profitons pour admirer des œuvres de Matisse, Dali, Monet et surtout, tableau principal du musée, la “Nuit Étoilée” de Van Gogh.

Petit bonus, nous découvrons que ce musée se passe aussi en extérieur dans une grande cour où à côté d’artistes comme Picasso, nous pouvons admirer un bonhomme de neige perpétuel.

Après cette petite excursion culturelle, il est temps de partir dîner. Ce soir c’est direction “Hell’s Kitchen” non pas pour voir Daredevil mais pour manger chez “Tim Ho Wan”, le spécialiste du “Dim Sum” (ensemble de petits mets sucrés et salés) à NY. Par contre pour manger dans ce restaurant il faut le mériter (et encore celui-ci sera raisonnable). Ici, pas de réservation à l’avance. Il faut venir, laisser son numéro de téléphone et attendre. Dès qu’une table se libère (et que c’est votre tour) on vous appelle. Là vous devez confirmer et avez un temps limité pour venir prendre place. Finalement, nous n’attendrons de 20/30 minutes avant de pouvoir s’attabler. Du coté culinaire c’est un régal et on comprend vite l’engouement (et donc l’attente) pour ce restaurant. Nous prenons quasiment tous les plats de carte (à partager) et aucun ne nous a déçu. Tous sont savoureux et nous font voyager à chaque bouchées. Nous avons quand même une petite préférence pour les “Char Siu Bao” (BBQ Pork Buns, petite brioche fourrée au porc et cuite à la vapeur).

Le ventre plein, nous rentrons à pieds vers Grand Central afin de digérer un peut et profiter de la fin de soirée.
Le lendemain, de nouvelles aventures nous attendent et selon la météo cette fois avec un soleil éclatant et 30° alors à très vite pour la suite de notre voyage.

Liens:
Water Taxi – https://www.nywatertaxi.com/
Battery Park – http://thebattery.org/
Statue de la Liberté – https://www.statueoflibertytickets.com/
Ellis Island – https://www.statueoflibertytickets.com/Ellis-Island/
One World Trade Center – https://oneworldobservatory.com/fr-FR/
Tim Ho Wan – http://timhowanusa.com

Photos:

« 2 de 395 »