Concilio et Labore

WHAT !!!!!!!!!! Mais qu’est-ce qu’il raconte.

Derrière ce titre élaboré se trouve la prochaine destination que je souhaite partager avec vous. Une étape de 2 jours précédant ma véritable destination mais néanmoins riche en découverte.

“Concilio et Labore” pouvant n’être traduit par “Par sagesse et travail”.
Vous ne voyez toujours pas ? Bon je vais vous donner quelques indices supplémentaires alors. Si je rajoute Abeille ? Si je rajoute Éric Cantonna ?

Et oui vous avez trouvé ma 1ere étape est bien Manchester et je vais vous prouver que même sans être fan de football, cette ville à énormes d’atouts touristiques.
Mais bon encore faut-il pouvoir s’y rendre.

Située à plus de 250Km de Londres , Manchester devait être le départ de notre périple afin de ne pas faire trop de voiture ou de devoir payer un billet super cher pour aller à Londres avant d’entamer notre route vers le nord du pays.
Billets en mains nous partons finalement en fin de matinée vu que notre vol prévu en début de journée avait été annulé par AF. Comme nous sommes prévoyant (et qu’on le sentait venir) nous avions pris un 2eme vol sur une autre compagnie dans la matinée afin de ne pas perdre la journée de visite et notre nuit d’hôtel. Nous avons au final perdu la matinée mais pas les frais déjà engagés pour le reste (qui étaient bien supérieurs au prix du billet).

Nous arrivons finalement à Manchester et partons vite en direction de l’hôtel afin de poser nos affaires et de commencer la visite de la ville sans plus tarder.
L’hôtel est bien placé et donne sur Piccadilly Gardens et comme nous sommes au 14eme étage, nous avons une vue assez dégagée sur l’ensemble de la ville.
Lors du trajet, nous avons repéré un marché avec plein de points de restauration sur la place. Nous faisons donc de ce lieu notre 1ere étape. Une fois le ventre plein, nous partons à l’assaut de la ville en commençant par aller en direction de l’université afin de découvrir son architecture atypique.

Manchester est une grande ville étudiante et compte de nombreux bâtiments. La partie centrale (et historique) se situe aux abords de Oxford Road. Celle-ci est reconnaissable de par ses grands bâtiments victoriens en briques rouges.
Si les bâtiments principaux et historiques sont toujours présents et se démarquent de par leur majestuosité, de nombreux bâtiments en direction Moss Side ont lors des 15 dernières années été remplacés par des bâtiments plus modernes comme le centre de conférence, l’académie de musique…
Ce mélange des genres et des époques est un sentiment qu’on va pouvoir retrouver dans la plupart des quartiers de la ville, celle-ci étant en constant renouvellement.

Sur le retour nous faisons un 1er petit tour afin de se familiariser avec la ville et passons par les endroits suivants:
“The Printworks” une énorme salle de divertissement contenant un cinéma des bars (Hard Rock Cafe) et des restaurants.
“Arndale” l’immense centre commercial de Manchester ou nous faisons une halte rapide afin de prendre un thé.
“China town” et se boutique et restaurant chinois dont l’entrée est marqué comme souvent par un magnifique porte.
“Forbidden Planet” la boutique de comics typique anglaise (j’étais obligé).

Nous rentrons à l’hôtel afin de regarder la vue sur la ville avant la tombée de la nuit et de prendre un bonne douche avant de sortir manger.
Pour notre 1ere soirée, nous avons choisi un Pub branché à côté de l’hôtel, le “Slug & Letuce”, dans lequel entre 2 pintes de bière, nous avons pu croiser des anglaises peu vêtues ou en robe de soirée (Et elles ne sont pas importunées pour autant) ainsi qu’une bagarre de bar qui c’est fini avec l’arrivée de la police.
Comme c’était un mixte entre restaurant, bar et club, nous n’avons même pas eu besoin de sortir après nous avions tout sur place.
Après ce plein d’alcool et d’émotion nous partons nous coucher avant de commencer nos 1ere vraies visites le lendemain.

1er petit déjeuner anglais du voyage, comme souvent, on profite bien de celui-ci histoire d’avoir le ventre plein pour toute la journée. Bacon, saucisses, œuf, haricots rouges… pas de doute on est bien en Angleterre.
Nous partons pour notre journée de visite et partons en direction de notre 1ere destination une bibliothèque.

En chemin nous passons par l’hôtel de ville que nous avions aperçu de la chambre d’hôtel. Le bâtiment est aussi imposant de près que de loin. Bâti au XIX siècle, celui-ci se démarque des bâtiments aux alentours de par son architecture néo-gothique qui de part ces fenêtres cintrées, et ses grande voûtes laissant imaginer la hauteur de plafond et l’immensité des salles.

En dépit de son style médiéval, celui-ci à l’époque contenait toute la modernité possible (gaz, chauffage, lumière….). Malheureusement ce bâtiment nécessite maintenant de grande rénovation et la plupart de ses fonctions institutionnelles ont été déplacées dans les extensions construites au fil du temps.
Le bâtiment principal est maintenant utilisé essentiellement pour des mariages, conférences et événements. De par sa ressemblance à Westminster, l’hôtel de ville est régulièrement utilisé pour des tournages.

Nous arrivons enfin à notre destination, la bibliothèque John Rylands.
Édifiée dans les années 1890 par Mme Rylands en souvenir de son mari, elle est constituée maintenant de la partie historique dédiée aux collections spéciales et de la bibliothèque de l’université.

Elle est gratuite est ouverte à tous ce qui en fait un lieu de visite et un lieu d’étude. La collection de texte et de livre est impressionnante de par sa rareté et sa quantité.
On peut découvrir parmi les différents ouvrages, 192 papyrus égyptien du 14eme siècle (dont le plus ancien témoin connu de l’Évangile de Jean et du Nouveau Testament), des manuscrits médiévaux, une Bible de Gutenberg, plus de 40000 documents de la Révolution française et les archives de l’Église méthodiste de Grande-Bretagne.

La spécifié de ce lieu est la magie de son architecture à faire pâlir Poudlard. La visite se fait sur plusieurs étages. Le hall avec ses grandes voûtes grises dévoile de nombreuses statues et renferme des toilettes d’époque toujours en activité. Celui-ci est assez sommaire, on pourrait se croire dans un hall d’église. De vielles presses typographiques (Presse Stanhope) nous rassure sur l’utilisation du lieu.
Au 1er étage nous avons accès aux expositions et à une partie des collections spéciales. Les pièces sont étroites et sont essentiellement composées d’armoires de stockages pour les ouvrages.
Un escalier ouvert nous mène à l’étage suivant. On me peut que remarquer le superbe travail sur celui-ci entre les différentes colonnes, moulures et sur l’imposante clé de voûte qui le surplombe. Rien que cet endroit est enchanteur et nous avons hâte de découvrir ce que nous réserve l’étage suivant.

 

Nous arrivons donc au cœur de la bibliothèque, la salle de lecture. Celle-ci est composée d’une grande table de lecture en son centre entourée d’alcôve contenant les bibliothèques et des petites tables de lectures.
Malgré les visiteurs, nous sommes dans une bibliothèque et le calme réside. Les lumières donnent une ambiance magique à cette salle qui s’étend sur 2 étages ouvert en leur centre. Seul le 1er niveau de la salle de lecture est ouvert au publique mais on se rend vite compte de l’immensité de la salle et de l’imposante collection qu’elle contient. On a l’impression que le décor a été figé dans le temps. On peut même apercevoir les commodes de rangement des fiches de lectures des livres.

Le dernier étage est une salle de lecture pour les ouvrages les plus rares et les plus fragiles. Elle est fermée hermétiquement et on ne peut y aller qu’avec une autorisation. Nous ne pouvons donc pas nous aventurer dans celle-ci. En tout cas, c’est vraiment une visite que je ne regrette pas d’avoir mis au planning

Nous partons ensuite en direction de la cathédrale. Malheureusement celle-ci est en restauration et l’extérieur est entouré d’échafaudages, on ne peut donc pas en admirer son architecture.
Issue initialement d’une simple paroisse créée en 1215, la cathédrale à subit de nombreuse rénovation et reconstruction afin d’obtenir sa structure actuelle (suite aux bombardements de la 2eme guerre mondiale et une attaque de l’IRA).

Toujours en service pour des commémorations religieuses (et occasionnellement des événements comme des concerts), celle-ci est néanmoins ouverte au public et on peut à l’intérieur admirer le superbe cœur et les diverses chapelles. Un orgue tout neuf vient compléter son architecture et donner une touche de modernité à ce bâtiment historique et emblématique de Manchester.

Ce qui est intéressant, en comparaison avec les diverses cathédrales que j’ai pu visiter, c’est la luminosité à l’intérieur. En effet celle-ci est naturellement très lumineuse et on ne ressent pas l’enfermement qu’on peut avoir dans d’autres.

Nous repassons ensuite (comme la veille) à Arndale afin de faire un peu de shopping et prendre un thé…enfin un café pour moi.
Après un petit tour chez “Lush” pour des Bathbomb, chez “Build a bear” où l’on peut créer sois même son ours en peluche, à la boutique “Lego” (Je veux le Hulkbuster géant!!!) et chez “Newlook”, nous repartons pour notre visite et nous nous arrêtons en face chez Selfridges, non pas pour faire du shopping mais pour visiter ce magasin historique.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est une compagnie de grands magasins créée au début des années 1909 qu’on pourrait comparer à nos Galeries Lafayette. La devise de cette chaîne est “Le client a toujours raison”.
On peut trouver de tout que ce soit du produit ou du service, des vêtements à l’alimentaire en passant par de l’ameublement.
La renommée de cette chaîne est mondiale au point que l’histoire de son créateur “Harry Gordon Selfridge” est au cœur de la série télévisée “Mr Selfridge”.

Nous faisons ensuite un petit tour par St Ann’s Church qui rend hommage à Ann Lady Bland
Bien que coincé entre le marché et une école, le bâtiment reste néanmoins impressionnant de l’extérieur. Comme beaucoup de bâtiment de cette partie de la ville, elle arbore un style néo-classique mais à subit quelque transformation au fil du temps (Éclaircissement de sa façade par remplacement du grès et ajout de vitraux). La tour servant d’horloge est considérée comme le centre de la ville et sert de repère pour plusieurs mesures.
L’intérieur reste lui plus simple. Bien que très lumineuse, les murs sont recouverts de bois sculptés et l’étage supérieur, ouvert sur le centre de l’église prend beaucoup de place sur les cotés. Cela donne une impression d’étroitesse à cette église.

Sur le reste de la journée, nous passerons rapidement par la “Central Library”, une bibliothèque circulaire récente (contrairement à ce que son aspect veut nous faire croire) ainsi que par “Canal Street” le quartier Gay qui est très animé et convivial.

Nous rentrons à l’hôtel histoire de se délasser les jambes dans un bon bain (Merci Lush pour toutes les paillettes de la Bombbath le personnel d’entretien de l’hôtel va adorer).
Puis nous sortons une dernière fois au restaurant pour faire un vrai restaurant indien. Un de ceux ou même le plat mentionné sans épice te fait frémir les papilles.
D’ailleurs si vous passer sur Manchester n’hésitez pas à y aller (voir recommandation plus bas).

 

C’est fini pour notre 1ere partie de voyage. Dans quelques heures, après un petit déjeuner, nous récupérerons une voiture et partirons pour notre vraie destination alors à très vite pour la suite de nos aventures.

Pour les photos c’es plus bas!!!!

Hôtel:
Mercure Manchester Piccadilly (Pour la vue du 14eme étage)
Portland St

Restaurant:
Slug & Lettuce (Pub/Club)
11 Portland St
Arnero (Restaurant indien)
25, Sackville St
arnero.co.uk

« 1 de 164 »